Casino en ligne Sensationnel

Packrafting.info le meilleur casino en ligne

casino tribaux

Aux USA, les casinos tribaux prennent un coup.

La commission nationale indienne des jeux de casino – National Indian Gaming Commission (NIGC) – a pris une décision ordonnant la fermeture du Chukchansi Casino au plus tard le 27 octobre prochain ; les échecs d’Ayala / Lewis ont coûté des millions de dollars de pertes aux tribus amérindiennes.

casino tribaux

Les casinos tribaux aux USA connaissent une perte de vitesse actuellement

En effet, la commission nationale des jeux de casino a publié une ordonnance de clôture, au plus tard le 27 octobre 2014, du Gold Casino Chukchansi. De nombreuses irrégularités, au niveau de la gestion des états financiers et des audits, ont été remarquées au cours des derniers conseils des casinos tribaux. Ces casinos tribaux, dirigés par Nancy Ayala, Chance Alberta et Reggie lewis avaient soumis des audits et des états financiers au cours de leurs mandats de l’année 2012 et de l’année 2013. L’ordonnance prise par la National Gaming Commision provient notamment des irrégularités observées dans ces audits et états financiers. À la suite de cette ordonnance, donc, un nouveau Directeur fût nommé par intérim ; il s’agit de Jonodev O. Chaudhuri.
En plus de la fermeture de ce casino tribal, qui est prévue pour au plus tard la matinée du 27 octobre, la NIGC indique également que ce casino sera amené à payer des amendes allant jusqu’à 100.000 dollars US par jour à cause des échecs de leurs dirigeants Ayala et Lewis, dans leur gestion financière du casino.
Les documents financiers de l’exercice 2012 d’Ayala / Lewis ont connu plus de 16 mois de retard avant d’être déposés. Quant à l’audit et les états financiers de l’exercice de l’année 2013, ils étaient attendus pour au plus tard le 30 Avril 2014 à la NIGC.
Tex McDonald, Président du conseil tribal avait déclaré, il y a quelques semaines, que ces actes pouvaient être considérés comme honteux pour le conseil surtout que le groupe Ayala / Lewis / Alberta avait repris et gardé, par la force, le contrôle du casino Chukchansi. « Reggie Lewis, Nancy Ayala et leur marionnette de la commission tribale des jeux de casino, Dyann Ecksteinove doivent des explications à tout le peuple, notamment en ce qui concerne les millions de dollars qu’ils ont illégalement saisis et qui reviennent de droit aux tribus dont relèvent lesdits casinos. Il s’agit d’une simple question de comptabilité et d’obéissance aux lois en vigueur. Comment peuvent-ils se permettre de mettre en danger plus de 1 000 emplois et des millions de dollars de chiffre d’affaires, juste par leur refus d’obéissance à la loi ? » ajoute Tex McDonald.
Selon Monica Davis, la Vice Présidente de la tribu, le groupe, des trois, Lewis / Ayala / Alberta, devait forcément avoir quelque chose à cacher. « Sinon qu’est-ce qui explique leur raison à ne pas déposer les audits et états financiers demandés par le NIGC ? » déclara la Vice Présidente Davis.
Ainsi, l’ordonnance de la NIGC prévoit la possibilité d’un examen accéléré des exercices du groupe des trois. Et selon les dires du Président Tex, le conseil tribal travaillera, donc, avec son équipe juridique afin d’examiner toutes les options possibles d’éclaircissement de cette affaire.

casino tribauxfermetureusa

Gaetan • mars 20, 2015


Previous Post

Next Post